Follow Us or Subscribe to the Feed

RSS ReaderAdd to Google Reader or Homepage Subscribe via email

AddThis

Pin It!

Saturday, March 27, 2010

Silent Days Stalking Bonefish in Venezuela - NYTimes.com

Silent Days Stalking Bonefish in Venezuela - NYTimes.com

Posted using ShareThis

Thursday, March 25, 2010

Francesco Maglia and his umbrellas!!! - Other related stories


Parapluies : le test 
Nous avons sélectionné 11 parapluies pliables, dont deux automatiques. Leur prix varie de 5 fr. pour les moins chers, à 59 fr. 90 pour les plus onéreux. En cette période de giboulées de mars, de bise et bourrasques, nous avons d'abord voulu voir comment se comportaient ces pliables dans des conditions extrêmes... Et ABE ne recule devant rien. Direction l'aérodrome du Beaujolais, avec Fabrice Rimbault expert en textile.

A ma gauche, un quadriplace de 160 chevaux, à ma droite « Baby », 12'000 heures de vol. Pour simuler les rafales de vent, notre pilote va activer ses hélices. Plus on se rapproche de l'avion, plus le vent est fort. Un anémomètre nous permet de mesurer cette vitesse et de placer des repères au sol. Objectif: observer à quel moment les parapluies se retournent...

Quatre parapluies ont résisté aux bourrasques. Mais l'écrasante majorité a cédé assez vite. Certains se sont tordus, voire pire. Les bourrasques simulées étaient très violentes, difficile d'établir un classement à partir de ce seul essai.
Fabrice Rimbault a donc ramené nos 11 parapluies au CTTN, un institut de recherche textile lyonnais, pour leur faire subir toute une batterie de tests dans des conditions optimales.
Parapluies: le test (VidÉo)
http://www.tsr.ch/tsr/javascript:f=open_win('index.html?siteSect=500010&bcid=742942&vid=11892322&channel=tsr.ch','SupraPlayer',550,550,false);if(f)return true;else return false;
[TSR]
Imperméabilité

Première étape: prélever un bout de tissu, au centre et sur les coutures du parapluie.
Une machine à pluie permet de reproduire les conditions d'une grosse averse, en faisant s'écouler un demi-litre d'eau sur le tissu.

«On regarde le temps nécessaire pour qu'il y ait 10 ml d'eau qui traverse le tissu.»

«Les résultats sont bons pour l'ensemble. Seuls deux parapluies ont eu une différence de comportement et sont un peu plus perméables à l'eau », précise Fabrice Rimbault.
[TSR]
Il s'agit des modèles COOP et TSR. Ils n'ont résisté respectivement que 8 et 5 minutes à notre averse.

« On a eu, au bout d'un certain temps, une quantité d'eau qui a traversé le tissu que ce soit au niveau du tissu ou de la couture.»
[TSR]
En revanche, deux parapluies n'ont pas laissé filtrer une seule goutte ! Il s'agit des modèles Strotz et Globus accessoires.
Absorption

Un parapluie détrempé qui sèche mal, c'est plutôt désagréable. Nos spécialistes ont voulu vérifier le degré d'absorption des tissus après cette averse. Pour ce faire, ils ont éliminé les gouttes superficielles, puis pesé le tissu mouillé de chaque parapluie.
[TSR]
Résultat: trois parapluies ont absorbé plus d'eau que les autres et mettront plus de temps à sécher. Il s'agit des modèles COOP, TSR et Maddison de Manor.
Résistance mécanique

Lorsqu'on jette un parapluie c'est souvent parce qu'il est cassé. La mécanique est un point sensible. Nos experts ont donc testé l'ouverture et la fermeture des 11 parapluies. « Pour notre test, on l'a fait 500 fois, pour voir s'il n'y avait pas des ruptures quelconques au niveau du parapluie.» 500 fois, soit l'équivalent de 2 à 3 ans d'utilisation.

Nous avons également simulé une rafale en retournant et repositionnant chaque parapluie. Ces tests techniques se sont avérés déterminants pour notre classement final.
Très bons:
[TSR]
On commence par les deux meilleurs élèves. En tête, le Migros automatique à 19.90
a été jugé très bon.

«Lui, il a résisté à tous les essais, très bon résultat au niveau de l'imperméabilité, au niveau de la mécanique, vraiment très bon comportement.»
[TSR]
Même constat pour le Knirps vendu 59.90 chez Globus, jugé très bon sur tous les plans.
Bons:
[TSR]
Le Migros manuel à 19.90. Son mât télescopique accroche, mais a passé le cap des 500 ouvertures, avec une bonne imperméabilité. Il a été jugé bon par nos experts.
[TSR]
Le Strotz à 59.90. Seul bémol, malgré son prix élevé, le tube télescopique s'est légèrement plié lors du test de retournement.
Acceptables:
[TSR]
Globus accessories à 19.80
[TSR]
H&M à 9.90

Ce dernier a connu des petits problèmes d'imperméabilité aux coutures, mais les baleines ont tenu jusqu'à la 497e ouverture.
Insuffisants:
[TSR]
Coop à 8.45, essentiellement pour ses problèmes d'imperméabilité.
[TSR]
Happy Rain C&A à 29.90

«Il y a une pièce qui a plié dès le départ après quelques ouvertures et au bout d'un moment, la pièce a fini par casser.»
Très insuffisants
[TSR]
Le Maddison de Manor à 29.90.

Malgré son prix relativement élevé, c'est lui qui a absorbé le plus d'eau. Un rivet s'est cassé et il a perdu sa forme lors du test de retournement.
[TSR]
L'Interdiscount à 5 fr. : imperméabilité moyenne, problèmes au retournement et casse après 28 ouvertures seulement:

«Avec ce produit là, il y a eu une rupture de la partie charnière sur la baleine du parapluie. Donc, le parapluie est inutilisable.»
[TSR]
Enfin, bon dernier de notre classement, le parapluie TSR qui était vendu 5 fr. !

Une passoire qui n'a résisté qu'à huit ouvertures sur 500 et qu'on ne parvient rapidement plus ni à déployer, ni à refermer !
Précision importante : le parapluie TSR qui était soit offert comme cadeau d'entreprise soit vendu à 5.- n'est plus disponible !
[TSR]
La deuxième vie des parapluies 
Il pleut des cordes sur Münchringen, petit village à 15 km de Berne. Un temps de chien pour tout le monde, sauf pour Erich Baumann et sa femme Susanne ! C'est ici qu'ils ont ouvert, il y a un an, leur atelier de réparation de parapluies. Et le jeudi, c'est jour de livraison.

Suzanne Baumann part faire sa tournée. «Maintenant, je vais aller déposer les parapluies qu'on a réparés dans différents magasins à Berne et puis, je vais en récupérer des cassés.» Suzanne aime son travail. « Je dis toujours, on a 3 enfants et le service de réparation parapluie, c'est notre 4e ! »

Le couple travaille avec des grands magasins aux quatre coins de la Suisse. Les clients y déposent leurs parapluies cassés et les récupèrent deux semaines plus tard. D'autres envoient directement leur pépin par la poste.
La deuxième vie des parapluies (VidÉo)
http://www.tsr.ch/tsr/javascript:f=open_win('index.html?siteSect=500010&bcid=742942&vid=11892323&channel=tsr.ch','SupraPlayer',550,550,false);if(f)return true;else return false;
[TSR]
Erich Baumann répare tout, du luxueux modèle Hermès au pliable bon marché : «Environ 60% des parapluies que je répare sont des pliables, des parapluies de poche. Ici, par exemple, on a un parapluie Athènes 2004 des JO. C'est sûrement un souvenir de vacances.»

En moyenne une réparation coûte 17 fr. Ici, il y a deux baleines cassées, ça fera environs 23 fr. pour avoir un parapluie tip top !»

Certains clients font réparer de vieux parapluies sans aucune valeur. Peut-être parce que c'est un objet pas tout à fait comme les autres.
« La plus jolie histoire que j'ai entendue, c'est cette dame qui m'a amené son vieux parapluie. Elle m'a expliqué qu'elle le chérissait tout particulièrement parce que c'était sous ce parapluie qu'elle et son mari, aujourd'hui décédé, s'étaient embrassés pour la première fois ! »
[TSR]
Réparer les parapluies, c'est un hobby pour Erich Baumann qui travaille à plein temps dans le social. Lorsque la météo est capricieuse, jusqu'à 150 parapluies passent par ses mains expertes en un mois. Cela nécessite des milliers de pièces de rechange, car aucun modèle n'est identique. Alors Erich a trouvé la bonne combine :

« Je récupère les parapluies du service des objets trouvés des CFF à Berne. Ceux que les gens ne sont pas venus récupérer. Je trie ce qui pourrait nous intéresser. Cette pièce par exemple, c'est une petit structure qui n'est pas abîmée. Je peux la réutiliser telle quelle ou piquer certaines pièces en fonction des réparations. Ca marche comme ça, c'est une forme de recyclage.»

Et parfois, notre passionné tombe sur des parapluies haut de gamme. « Oh ça, c'est un Burberry original, ça vaut très cher !» Erich Baumann à l'?il qui frise. Chaque réparation est un nouveau challenge; un casse-tête amusant...

Le Bernois n'a finalement qu'un seul souhait: « En principe, tout ce matériel est encore bon à utiliser. Moi, j'aimerais que les mentalités changent, que les gens arrêtent de jeter leur parapluie à la poubelle dès qu'il se casse, et qu'ils le fassent plutôt réparer. Ce serait aussi faire un geste pour l'environnement.»
La semaine prochaine 
Mardi prochain, nous goûterons des petites baies rouges, des fruits quasiment magiques si on en croit la pub sur certains sites Internet ! Les baies de Goji, c'est leur nom, sont le nouveau fruit à la mode ! On leur prête quantité de vertus...

ABE se penchera aussi sur les fitness franchisés... Attention avant de se lancer dans une affaire parfois coûteuse!
La semaine prochaine (VidÉo)
http://www.tsr.ch/tsr/javascript:f=open_win('index.html?siteSect=500010&bcid=742942&vid=11892324&channel=tsr.ch','SupraPlayer',550,550,false);if(f)return true;else return false;



Vidéos
Parapluies: du pliable à la Rolls!
http://www.tsr.ch/tsr/javascript:f=open_win('index.html?siteSect=500010&bcid=742942&vid=11892320&channel=tsr.ch','SupraPlayer',550,550,false);if(f)return true;else return false;
Le parapluie suisse en voie de disparition
http://www.tsr.ch/tsr/javascript:f=open_win('index.html?siteSect=500010&bcid=742942&vid=11892321&channel=tsr.ch','SupraPlayer',550,550,false);if(f)return true;else return false;
Parapluies: le test
http://www.tsr.ch/tsr/javascript:f=open_win('index.html?siteSect=500010&bcid=742942&vid=11892322&channel=tsr.ch','SupraPlayer',550,550,false);if(f)return true;else return false;
La deuxième vie des parapluies
http://www.tsr.ch/tsr/javascript:f=open_win('index.html?siteSect=500010&bcid=742942&vid=11892323&channel=tsr.ch','SupraPlayer',550,550,false);if(f)return true;else return false;

MasterSearch

Subscribe via email

Enter your email address:

AddThis